La Poësie de l'Orque

La poesie de l'orque

Un homme du Peuple des Phoques
sculptait des épaulards
dans du bois de sapin
ou dans tout autre bois.

Il les priait de nager,
et ils flottaient le ventre en l'air
rejetés sur la plage.

Il utilisait du bois de genévrier jaune
et dessinait des lignes blanches
reliant les coins de la bouche à l'arrière de la tête.

Il disait alors: "Epaulard à la bouche blanche,
tu chasseras phoques et flétans
mais ne fais aucun mal
à l'être humain."

Et l'épaulard remontait la crique
et les gens disaient:
"Donne nous quelque chose à manger !".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site